EL-JADIDA

El Jadida est une ville côtière du Maroc, à une centaine de kilomètres de Casablanca. C’est une cité fortifiée et édifiée par les Portugais au début du XVIe siècle, qui ne fut reprise par les Marocains qu'en 1769. Les fortifications de la cité portugaise, avec leurs bastions et remparts, constituent un exemple précoce de l’architecture militaire portugaise de la Renaissance.
Durant plus de deux siècles, la ville résista aux assauts des Marocains qui cherchaient à s'en emparer. La présence portugaise prit fin en 1769, quand la ville fut prise par Sidi Mohamed ben Abdellah. À la veille de l'assaut, le commandant de la place reçut de Lisbonne l'ordre d'évacuer la ville. Un accord fut passé avec Mohamed ben Abdellah pour que les Portugais quittent la ville sans crainte d'une attaque. Avant leur départ, ceux-ci décidèrent de miner tous les bastions. Lorsque les Marocains pénétrèrent dans la cité, une série d'explosions détruisit les murailles et fit de nombreuses victimes. Entre la libération de la ville et jusqu'au début du XIXe siècle, la cité fut appelée El-Mehdoûma, « la Ruinée ». Moulay Abd ar-Rahman, proclamé sultan en 1822, décida de restaurer la cité fortifiée et de l'appeler El Jadida, « la Nouvelle ». Des commerçants européens, surtout des Anglais originaires de Gibraltar, vinrent s'y installer.
(Histoire de la ville sur Wikipédia)

Mise à jour le 30-Avr-2018