Ville d'Ispahan


Ispahan est située au centre du plateau iranien, à 1574 m d'altitude à l'est de la chaîne des Zagros. La ville a été fondée dans la plaine du Zayandeh rud (qui signifie « rivière qui donne la vie »), au bord de ses rives. Le Zayandeh rud est une des seules grandes rivières permanentes du plateau iranien. Elle se jette dans un lac salé (lac Gavkhuni) dans le désert. Selon certaines légendes, Ispahan aurait été le lieu de chute d'Adam, après qu'il fut chassé du paradis.
Une très ancienne communauté juive vit à Ispahan, après qu'elle eut été chassée d'Israël par Nabuchodonosor au 6ème siècle av. J.C. selon la légende.
Vers la fin du 16ème siècle (1585/1598), Ispahan est devenue capitale de la Perse parce que l'air y était plus pur qu'à Qazvin (ancienne capitale de l'empire safavide). Shâh Abbâs décida, pour embellir sa nouvelle capitale, d'y transporter tous les habitants de Djolffa (situé en Arménie).
La communauté chrétienne (des missionnaires portugais et des Jésuites) s'y installa. Elle était sous la protection de Shâh Abbâs : elle pouvait élever et consommer des porcs. Afin de protéger les porcheries, elles auraient reçu le titre de « porcheries royales ».
Parmi les éléments les plus marquants de cette nouvelle ville royale, il y a le Meidan, la place royale. Ses dimensions sont stupéfiantes : 512 m de long pour 159 de large (à l'époque, la place des Vosges à Paris mesurait 140 m de côté). Deux voies de communication se croisent au milieu de la place : la voie royale et la voie publique.
Sur cette place royale, appelée maintenant Place Khomeini, nous trouvons une série de bâtiments impressionnants dont la mosquée de l'Imam (anciennement mosquée royale).


Plan de la ville de Téhéran
# Le plan de la ville d'Ispahan

(Histoire de la ville sur Wikipédia)

Pour lancer l'affichage, cliquer sur les photos


         

         

         

         

         

 

Mise à jour le 10.11.2015
Accueil