PERSEPOLIS

Fondée par Darius Ier en 518 av. J.-C., Persépolis, capitale de l'Empire achéménide, fut construite sur une immense terrasse mi-naturelle, mi-artificielle où le roi des rois avait édifié un splendide palais aux proportions imposantes, inspiré de modèles mésopotamiens. C'est un site archéologique unique par l'importance et la qualité de ses vestiges monumentaux.
Située près de Shiraz, elle fut la capitale de l'empire achéménide. Alexandre le Grand, qui pourtant avait vu de près les splendeurs égyptiennes et babyloniennes, aurait été stupéfait par Persépolis. Il y avait de quoi : en plein désert, des jardins, de somptueux palais et une multitude d'entrepôts, ce qui ne l'empêcha pas de saccager la ville !
L'empire achéménide fut très important : couvrant l'actuel Iran, Irak, la Turquie, l'Arménie, l'actuelle Macédoine, une partie de la Syrie, d'Israël et l'Egypte. Au nord, l'empire s'étendait jusqu'à l'actuel Afghanistan, le Turkménistan et l'Ouzbékistan. Bref, la quasi-totalité du monde antique connu. En tout, 24 peuples différents !

Persépolis (il s'agit du nom grec, en perse, l'on parle de Parsa) fut construit après Pasargades dans le but manifeste d'impressionner les visiteurs et de montrer la puissance de l'empire.
L’idée que Persépolis n’avait qu’une occupation annuelle et rituelle dédiée à la réception par le roi des tributs offerts par les nations assujetties de l’empire à l’occasion des cérémonies du nouvel An perse, a longtemps prévalu. Il est maintenant certain que la cité était occupée en permanence et tenait un rôle administratif et politique central pour le gouvernement de l’empire. De nombreuses archives écrites sur des tablettes d’argiles découvertes dans les bâtiments du trésor et les fortifications ont permis d’établir ces rôles, et ont livrées des renseignements précieux sur l’administration impériale achéménide et la construction du complexe. Persépolis est classée patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1979.
(Histoire du site Wikipédia)

Mise à jour le 30-Avr-2018